Test : évaluer la qualité de l’air à l’intérieur de son logement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

L’air intérieur est de 5 à 90 fois plus pollué que l’air extérieur*. À quels polluants êtes-vous exposés chaque jour, et suivez-vous les bonnes pratiques pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement ? Voici un test pour découvrir en quelques minutes où vous en êtes sur le chemin de l’air pur !

Est-ce qu'un ou plusieurs occupants du logement fument à l'intérieur ?

Correct! Wrong!

Le tabac contient plus de 250 composants nocifs dont une cinquantaine sont cancérigènes. Le tabagisme passif serait responsable de 5% des décès prématurés liés à la qualité de l’air intérieur.

Avez-vous des animaux domestiques à poils ou à plumes (chien, chat, oiseaux…) ?

Correct! Wrong!

Ces animaux dégagent des molécules dans l’air qui peuvent s’avérer allergènes pour de nombreuses personnes.

Faites-vous réviser votre chaudière et votre poêle par un professionnel tous les ans ?

Correct! Wrong!

Le processus de combustion peut entraîner la diffusion dans l’air de monoxyde de carbone, un gaz mortel. Il est impératif de faire entretenir régulièrement sa chaudière et son poêle, et plus largement de veiller au bon état des appareils sources de combustion.

Votre logement contient-il de l’amiante ou du radon ?

Correct! Wrong!

Longtemps utilisée dans le bâtiment, en particulier pour l’isolation, l’amiante se diffuse dans l’air sous forme de matières particulaires et provoque de nombreuses maladies. Le radon, quant à lui, est un gaz toxique inodore et incolore qui est naturellement présent dans la croûte terrestre. Vous pouvez connaître le degré de risque en fonction de votre commune sur le site de l’IRSN.

Y a-t-il des endroits qui présentent des taches de moisissure (murs, moquettes, meubles…) ?

Correct! Wrong!

Les spores ou champignons qui composent la moisissure sont des micro-organismes. Ils se propagent par voie aéroportée et provoquent des maladies respiratoires.

Votre aspirateur est-il équipé de filtres HEPA ?

Correct! Wrong!

Aspirer une pièce peut donner une fausse impression de propreté : si l’appareil n’est pas muni de filtres spéciaux, il rejette dans l’air une partie de la poussière et des polluants récoltés sous la forme d’aérosols invisibles à l’œil nu.

Est-ce que vous regardez attentivement la composition de vos produits d’entretien et de désodorisation ?

Correct! Wrong!

De nombreux produits vendus dans le commerce pour faire le ménage ou pour masquer les odeurs contiennent des polluants chimiques dangereux comme les COV (composés organiques volatils), les perturbateurs endocriniens ou les formaldéhydes.

Vos murs et plafond ont-ils été peints avec une peinture A+ et de qualité ?

Correct! Wrong!

Composées de nombreux produits chimiques, les peintures doivent désormais indiquer leur classe en terme d’émissions dans l’air intérieur. Choisissez une peinture A+ et regardez scrupuleusement sa composition, car la réglementation est “trop laxiste” selon 60 millions de consommateurs.

Avez-vous des meubles en bois aggloméré et/ou assemblés avec des colles industrielles ?

Correct! Wrong!

Un meuble contenant des colles chimiques peut émettre des polluants dans l’air pendant environ sept ans. Le même problème peut se poser avec les vernis et autres produits de finition.

Vous n’avez pas fait un sans-faute à ce test ?
Il est temps de retrouver un air dépollué pour préserver votre santé ! 


Si vous voulez un diagnostic plus précis, vous pouvez louer ou acheter un appareil mesurant la qualité de l’air. Pour vous assurer de respirer un air pur, optez pour l’un des purificateurs d’air innovants de notre gamme qui éliminent jusqu’à 99,9999 % des polluants en 10 minutes.

* Source : Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition pour toute information et vous envoyer un devis.

À lire aussi