Qualité de l’air dans la chambre : lorsque les polluants se glissent sous vos draps

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

L’air à l’intérieur des logements est (beaucoup) plus pollué qu’à l’extérieur…. et encore plus lorsqu’il s’agit d’une pièce dans laquelle on se confine. C’est le cas de la chambre, dans laquelle nous passons une importante partie de notre vie. Zoom sur les polluants de l’air qu’on peut y trouver.

Avez-vous déjà calculé le pourcentage de votre vie passé dans votre chambre ? Il est en général de 30 à 50 %, voire plus pour les gros dormeurs.

Il s’agit de l’une des pièces dans laquelle nous passons le plus de temps, et les risques représentés par les polluants de l’air intérieur sont démultipliés à cause du temps d’exposition.

Les polluants de l’air dans la chambre à coucher

De nombreux polluants peuvent être retrouvés dans l’air d’une chambre. Citons en particulier :

  • les poussières et acariens qui s’accumulent un peu partout : literie, moquette, tapis, rideaux, peluches… 
  • les moisissures, puisqu’il s’agit d’une pièce soumise à l’humidité produite par ses occupants, et donc propice au développement de champignons
  • les composés organiques volatils (COV) et autres polluants chimiques émis par les parquets, peintures, meubles, parfums, produits de nettoyage…
  • les allergènes présents dans les poils d’animaux et les polluants de la fumée de cigarette, si votre chambre leur est ouverte.

L’exposition prolongée à ces polluants de l’air intérieur est susceptible de provoquer de nombreux problèmes de santé : troubles du sommeil, maux de tête, asthme et difficultés respiratoires, cancers… 

L’aération : une solution facile, mais pas toujours possible ni suffisante

Dans son guide pratique Un air sain chez soi, L’Ademe recommande d’aérer quotidiennement 10 minutes le matin et le soir… mais aussi de “laisser si possible, et s’il ne fait pas trop froid, les fenêtres des chambres entrebaillées la nuit”.

Problème : non seulement ces recommandations ne sont pas toujours suivies, mais cette aération n’est généralement pas suffisante pour enlever l’intégralité des polluants. De plus, toutes les chambres n’ont pas de fenêtres et l’air extérieur peut également être fortement pollué.

Offrez aussi un repos à vos défenses immunitaires avec un purificateur d’air

Les purificateurs Ikibox permettent de neutraliser tous les polluants de l’air et sont particulièrement adaptés à une utilisation dans une chambre à coucher. Préservez votre santé et offrez un répit à vos défenses immunitaires pendant votre sommeil en optant pour un air dépollué.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition pour toute information et vous envoyer un devis.

À lire aussi