Purificateurs d’air dans l’élevage : un environnement dépollué pour des animaux en meilleure santé et une viande de qualité

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Poussière, bactéries, mauvaises odeurs… L’air à l’intérieur des bâtiments dédiés à l’élevage est soumis à de nombreuses sources de pollution. Les purificateurs d’air Ikibox apportent une solution particulièrement intéressante pour le secteur agricole et en particulier l’élevage. Explications, chiffres à l’appui, avec une étude exploratoire réalisée dans un élevage de poulets de la Drôme.

Nous avons réalisé un test grandeur nature dans une coopérative agricole située à Montélier, dans la Drôme, qui démontre l’efficacité de nos purificateurs d’air innovants dans le secteur de l’élevage.

L’étude a été menée sur des équipements de couvoir et des nurseries pour les poussins, en comparant deux hangars identiques de 4000 m3 et accueillant 25 000 poulets. L’un d’entre eux a été équipé d’un épurateur d’air Ikibox 1000.

Une forte concentration d’ammoniac et des micro-organismes

L’air intérieur des deux hangars avicoles présentait une importante concentration d’ammoniac, un polluant atmosphérique qui est en train de devenir l’une des principales préoccupations du secteur agricole, notamment sous la pression de l’Union Européenne. Or l’utilisation d’un purificateur d’air Ikibox a permis de réduire le taux d’ammoniac de 40 à 80% !

L’air des deux hangars était également vicié par des micro-organismes qui provoquaient des maladies chez les poulets. Lors de nos tests in situ, l’épurateur d’air est parvenu à diminuer la charge virale de 73 à 76%, et par conséquent de préserver la santé des animaux.

Un air pur pour des poulets plus dodus et en meilleure santé

Le suivi des poulets a permis de démontrer que la dépollution de l’air avait un impact direct sur leur prise de poids. Le gain moyen observé s’est ainsi élevé à 55 grammes par poulet, soit 3% de leur poids moyen (1,8 kg).

Au-delà de la prise de poids, l’impact d’une bonne qualité de l’air intérieur sur la santé des poulets est mis en évidence par la comparaison des taux de mortalité. Celui-ci était en effet plus de trois fois supérieur dans le hangar non équipé d’un purificateur d’air, les appareils Ikibox permettant de limiter les pertes à 350 poulets au lieu de 1100.

Un rendement économique optimisé et un environnement de travail dépollué

Sur la base du prix de vente des poulets au moment de l’étude, nous avons pu calculer que la prise de poids constatée allait permettre à l’éleveur de récupérer un chiffre d’affaires supplémentaire de 1 290 € net. S’ajoute à ce chiffre le gain généré par la vente des 750 poulets qui n’ont pas été emportés par des maladies, soit 1 269 € net.

Sans compter les économies sur la nourriture, l’utilisation d’antibiotiques et la durée d’élevage (6 jours de moins pour parvenir à un poids supérieur à la moyenne), nous estimons que l’utilisation de purificateurs d’air dans cet élevage permet de générer un chiffre d’affaires annuel supplémentaire d’au moins 12 135 € pour une bande de 25 000 poulets.

En plus d’améliorer la condition animale, l’installation de purificateurs d’air dans une exploitation avicole permet donc de générer des revenus directs pour l’éleveur. Cela permet aussi de limiter les risques de contamination et d’offrir de meilleures conditions de travail aux professionnels, notamment en agissant sur les odeurs, les poussières et les matières particulaires.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition pour toute information et vous envoyer un devis.

À lire aussi